1/6

B15A ICEBERG

"Une création engagée et charismatique".

Miroir autoportant monumental en albâtre clair, verre bleu avec lumière intégrée, renvoie au plus grand iceberg jamais enregistré, situé sur la barrière Ross.

Présenté à la Biennale de Venise 2021.

La base du miroir est obtenue à partir d’un bloc d’albâtre brut de 100 kg, entièrement travaillé à la main.

Le choix initial du bloc d’albâtre est fondamental. Pour ce projet il faut en effet l’albâtre de qualité très pure et transparente.

Les veines sont naturellement présentes dans la roche et en donnent l’aspect caractéristique.

L’intérieur du bloc est vidé à la main pour pouvoir loger la lumière qui l’éclaire de la base.

Le miroir bleu est entièrement réalisé à la main, modelé et stratifié, puis meulé et peint.

Série limitée de 9 pièces + 1 essai d’artiste (1/9).

Dimensions : 210 x 45 x 40 cm

by Francesco Maria Messina

Né à Pise en 1991, il a grandi à Paris et s’est formé entre la France, les États-Unis, l’Afrique et l’Ile Maurice - où il a vécu deux ans.

Le point de départ du travail de Francesco réside dans l’envie de raconter une histoire au travers de l’exploration d’une thématique… Un reportage d’actualité qui ne se projette, non pas en images ou sur un magazine, mais sur des objets, des meubles, des éléments de décoration.

Ses créations relatent l’actualité, la société - durant son séjour à l’île Maurice - il a pu partager au travers de 5 collections réalisées avec l’entreprise MAVENCI / CYPREA, (25 pièces au total) développées en à peine 9 mois, la nature caractéristique de l’île de l’océan indien.

Malgré la multitude de projet en cours, Francesco ressent le désire fort d’explorer la thématique de l’environnement et de protester, au travers de réalisations DESIGN et SCULPTURALE, soient ARTISTIQUES, contre le réchauffement climatique ou autres actions néfastes de l’Homme sur la nature : fonte des glaces, pollution des plages, érosion des roches… Surprenantes et au design peu conventionnel, ses pièces exclusives de « functional art » sont réalisées uniquement en édition limitée et imitent la nature, au travers de laquelle Francesco puise sa continuelle inspiration.

Francesco commença comme architecte urbaniste. Grâce à l’accompagnement respectif de l’archi-star Odile Decq et de Matteo Cainer, ses professeurs durant ses études d’architecture en France, Francesco a toujours appliqué un modus operandi en développant chaque projet à partir d’une idée forte et d’un concept ; qu’il s’agisse de projets d’architecture (par ex. un musée ou un bâtiment) ou de design.

En se rattachant à sa formation classique, et en utilisant - presque exclusivement - des matériaux naturels, Francesco crée des objets sculpturaux qui surprennent et étonnent grâce à leurs formes originales et aux forts contrastes des matières, caractérisés par l’utilisation de matériaux de qualités et inhabituels, uniques - par nature - presque jamais reproductibles.

« C’est précisément pour être fidèle à l’inspiration de chaque projet et pour l’exprimer au mieux que je cherche de vrais matériaux. Dans le cas de la dernière collection inspirée par la fonte des glaces polaires (thème auquel je suis très sensible), il m’a fallu 6 mois pour trouver le bon marbre/cristal qui réponde le mieux à mes besoins et j’ai trouvé dans l’albâtre le compromis parfait ».
Francesco Maria Messina

En 2019, il participe à la création d’une collection capsule de 25 pièces pour CYPREA.

Après 13 ans à l’étranger, Francesco Maria Messina est rentré en Italie où il décida de fonder son studio FMM studio qu’il a ouvert en Toscane en 2020 : terre natale, d’inspiration, et parfaite destination pour trouver une pluralité de l’offre artisanale et de matériaux uniques au monde (marbre de Carrare, L’Albâtre de Volterra et le Cuir Toscan et bien d’autres matériaux).

Aujourd’hui, ses créations sont exposées à la Galerie Rossana Orlandi (Milan et Porto Cervo) ainsi qu’à la Galerie des Lyons (Paris et Cannes).